Vous êtes ici

Version imprimableEnvoyer par emailPDF version

INFORMATIONS SUR LA FORMATION

titre de la formation

Mesures de prévention et de contrôle de l’entérocoque résistant à la vancomycine dans les milieux de soins aigus du Québec

BRÈVE DESCRIPTION DE LA FORMATION

L’ERV (l’entérocoque résistant à la vancomycine) est un agent pathogène sus-ceptible d’être associé à une morbidité et une mortalité significatives. Bien qu’actuellement, le nombre de patients colonisés qui développent une infec-tion à l’ERV dans les milieux de soins aigus du Québec soit faible, la facilité de dissémination de l’ERV est telle que des mesures efficaces de prévention doi-vent être mises en place pour éviter des impacts cliniques considérables tels que ceux observés aux États-Unis. Dans cette optique, l’INSPQ et son Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) ont diffusé à l’automne 2012 des recommandations pour la prévention et le contrôle de l’ERV dans les mi-lieux de soins aigus du Québec. La présente activité de transfert de connaissan-ces aborde donc cette question.

PUBLIC CIBLE

  • Infirmières et médecins oeuvrant en PCI dans les milieux de soins aigus du Québec
  • Répondants et intervenants en PCI dans les directions régionales de santé publique
  • Autres personnes du réseau de la santé concernées par les mesures de prévention et de contrôle de l’ERV en milieux de soins aigus.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX

  • Comprendre les enjeux liés à la transmission de l’ERV dans les milieux de soins aigus du Québec.
  • Acquérir des connaissances sur les mesures de prévention et contrôle de la transmission de l’ERV dans les milieux de soins aigus du Québec.
  • Acquérir des connaissances sur les leviers favorisant l’application des mesures de prévention de la transmission de l’ERV dans les milieux de soins aigus.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

  • Reconnaître les impacts cliniques locaux, régionaux et provinciaux liés à l’ERV dans les milieux de soins aigus
  • Résumer les recommandations visant à prévenir et contrôler la transmission de l’ERV dans les milieux de soins aigus.
  • Identifier les moyens disponibles pour soutenir l’application locale des mesures de prévention et contrôle de la transmission de l’ERV

FORMATRICE

Lucie Beaudreau, Conseillère experte en prévention et contrôle des infections, Institut national de santé publique du Québec.

RECONNAISSANCE DE FORMATION

Le vice-décanat au développement continu des compétences professionnelles de la faculté de médecine de l'Université de Montréal est pleinement agrée par l'Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) et par le Collège des médecins du Québec (CMQ).

Le vice-décanat au développement continu des compétences professionnelles reconnaît, à la présente activité, 1 heure créditée de catégorie 1 pour l'omnipraticien (médecin de famille) présent.

Pour le médecin spécialiste, le vice-décanat reconnaît 1 crédit de la section 1 par heure de participation pour un total de 1 crédit pour l’activité globale conformément au programme du maintien du certificat du Collège Royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC).

La Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal reconnaît à l’infirmière participante jusqu’à 1 heure de formation accréditées.

Pour tout autre professionnel participant, ce programme donne une attestation de participation de 1 heure.

Les participants doivent réclamer un nombre d’heures conforme à leur participation.

DATE(S) DE FORMATION

Le 23 avril 2013 (terminée)

Les prochaines dates de formations sont à venir.

FRAIS D'INSCRIPTION

Sans frais d’inscription, toutefois, les coûts pour l’obtention de crédits de formation sont de 15 $ et sont assumés par les participants intéressés à les recevoir. Le paiement se fait par chèque à l’ordre de l’Institut national de santé publique du Québec et devra être acheminé au plus tard le 17 mai 2013 à :

Institut national de santé publique du Québec a/s : Alizée Rico 190, boulevard Crémazie Est, bureau 2.35-A Montréal (Québec) H2P 1E2